mercredi 6 septembre 2017

Un PEA : c'est quoi ? Pour qui ? Pourquoi ?

Tout le monde a déjà entendu cette phrase : "les actionnaires s'en mettent plein les fouilles". Hey bien sachez que tout le monde peut devenir actionnaire, et cela très facilement ! D'ailleurs, vous l'êtes certainement déjà sans le savoir, à travers vos différents investissements.

Si vous ne devez retenir qu'une chose, c'est qu'un PEA est le meilleur support pour investir votre argent sur des actions d'entreprise. Il est temps de devenir actionnaire pour profiter de tous ces avantages, non ?

 PEA le meilleur moyen de faire fructifier votre épargne

Un PEA, c'est quoi ?

Un PEA ou Plan d'Epargne en Actions est un compte bancaire dans lequel vous pouvez déposer de l'argent pour acheter et vendre des actions. Créé en 1992, son but est d'encourager l'investissement en bourse des particuliers qui est extrêmement faible en France, surtout par méconnaissance du marché actions.

Ses principales caractéristiques (sans entrer dans les détails) :
  • 150 000 € maximum de versements. Bien sûr, aucun plafond si vos actions vous rapportent plus, mais vous ne pourrez plus verser de l'argent sur le compte.
  • Un seul PEA par personne (possibilité d'en ouvrir un pour un couple avec doublement du plafond de versements mais je vous le déconseille car moins flexible en termes de gestion).
  • Une fiscalité très avantageuse : si votre PEA a plus de 5 ans, alors vous ne paierez que les prélèvements sociaux (aujourd'hui à 15,5 %) sur les plus-values. C'est un des gros points forts du PEA.
  • Possibilité d'acheter des actions d'entreprise mais aussi des trackers ou des OPCVM (Organisme de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières). Par contre, impossible d'acheter des produits financiers complexes (options, warrants, etc.) donc apprenti-sorcier trader s'abstenir !
Nous verrons dans de futurs billets en quoi ces caractéristiques font que le PEA (mais aussi son petit frère le PEA-PME) est le support idéal pour investir en bourse.

Un PEA, c'est pour qui ?

Si vous êtes majeur, que vous ne pensiez pas mourir d'ici 10 ans et que vous avez un peu d'épargne à investir (1 000 € suffit très largement pour absorber les frais de courtage), alors c'est le moment d'ouvrir un PEA.

Plus vous investirez tôt, et plus vous bénéficierez de l'effet "boule de neige" de l'investissement. Et vous serez bien content quand dans quelques décennies, vous aurez réussi à doubler, tripler voire plus votre épargne plutôt que de l'avoir laissé dormir dans un livret qui rapporte peu.

Dans le prochain billet, je vous parlerai de comment ouvrir un PEA et surtout avec quelle banque. Vous verrez l'importance de ce choix !

Epargnez aujourd'hui pour être riche demain

Pourquoi un PEA ?

Livret A, LDDS, super livrets, assurance-vie, PEL, PEG ou PEE, Perco, billets sous le matelas... Les possibilités de placer son argent ne manquent pas. Comment se situe le PEA par rapport à ces alternatives ?
  • Livret A ou LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire) : c'est vrai que ces livrets sont totalement défiscalisés (même pas de prélèvements sociaux)... Mais leur performance est plutôt faible. Bien souvent au niveau de l'inflation ou un peu plus. Le PEA est un support plus long terme et qui rapporte bien plus, s'il est bien géré (et c'est facile !). Donc gardez votre Livret A et votre LDDS pour garder de la liquidité servant à couvrir vos besoins court terme (1 mois à 3 ans).
  • Super livrets (proposés par les banques) : à éviter tout simplement. Certes, les taux sont attractifs mais malheureusement, la fiscalité est bien trop lourde : prélèvements sociaux plus impôts sur le revenu. Bien souvent, ils rapportent autant voire moins que le Livret A.
  • Assurance-vie : très bon complément du PEA pour diversifier son épargne. En effet, l'assurance-vie permet d'investir sur des fonds en euros, obligataires et immobilier en plus des fonds en actions d'entreprise. La fiscalité est aussi avantageuse si l'argent a passé au moins 8 ans au sein de l'assurance-vie. Enfin, c'est le placement idéal pour une succession pour limiter la taxation. Par contre, vous ne pourrez pas y loger directement des actions d'entreprise (obligé de passer par un fonds et donc des frais de gestion), les frais de gestion sont souvent plus élevés, la fiscalité risque de changer en votre défaveur vu que c'est le placement favori des français (contrairement au PEA) et enfin l'argent doit rester au moins 8 ans pour avoir la meilleure fiscalité (contrairement au PEA où c'est une date d'anniversaire peu importe la date de versements des fonds). Bref, gardez vos assurances-vie car ils sont très complémentaires du PEA.
  • Compte-titres : à éviter sauf si vous vous considérez comme un trader plus doué que les professionnels. L'avantage du compte-titres est qu'on peut y loger des produits financiers complexes et des actions étrangères. Mais la fiscalité y est trop lourde (prélèvements sociaux et impôts sur le revenu) et vous verrez sur ce blog qu'un large panel de produits financiers ne vous garantit aucunement de meilleures performances.
  • PEL (Plan d'Epargne Logement) : c'était un très bon placement par le passé surtout pour un futur achat immobilier mais aujourd'hui, avec son taux révisé à la baisse et les taux d'emprunt immobilier déjà très faibles, il a perdu de son intérêt. Les banques adorent vendre ce genre de produits quand vous commencez à avoir de l'épargne mais je vous le déconseille vu les taux actuels.
  • PEG ou PEE (Plan d'Epargne Groupe ou Entreprise) : indispensable pour toucher l'abondement de votre entreprise (le cas échéant) et placer son intéressement et participation pour éviter de payer l'impôt sur le revenu. Ces avantages sont souvent non négligeables et peuvent représenter des sommes importantes ! Le PEG/PEE bénéficie d'une bonne fiscalité pour l'épargnant, en espérant que cela ne change pas. Enfin, les frais de gestion sont très faibles et souvent vous n'avez pas de frais d'arbitrage, tout est payé par l'employeur. Tout cela fait du PEG/PEE un excellent support d'investissement. Seul bémol : le choix des fonds d'investissement est très (trop) restreint, et donc vous ne pouvez pas vous contenter du PEG/PEE pour investir votre épargne. Vous n'aurez pas accès aux fameux trackers MSCI World par exemple...
  • Perco (Plan d'Epargne Retraite Collectif) : idem que le PEG/PEE. C'est un support auquel vous ne pouvez pas passer à côté si vous souhaitez profiter de tout l'abondement de votre entreprise. Par contre, l'argent est bloqué jusqu'à la retraite donc beaucoup moins flexible qu'un PEG/PEE. Le choix des fonds d'investissement est souvent plus vaste mais on n'est pas encore au niveau du PEA avec l'achat direct d'actions ou de trackers MSCI World.
  • Billets sous le matelas : euh sérieusement ?! A éviter pour des raisons évidentes :)

Et c'est quoi un PEA-PME ?

C'est le petit frère du PEA ! Plus difficile à gérer car vous ne pourrez acheter que des actions d'entreprises de tailles intermédiaires... Mais nous verrons par la suite tous ses détails et que sa gestion peut rester à la portée de toutes les bourses !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire